#thehub_hdr Instagram Photos & Videos

thehub_hdr - 230.9k posts

Top Posts

Advertisements

  • Le mot "restaurant" provient du verbe "restaurer", qui signifie au 12ème siècle "remettre en état". Dès le début du 16ème siècle, le terme revêt un...
  • Le mot "restaurant" provient du verbe "restaurer", qui signifie au 12ème siècle "remettre en état". Dès le début du 16ème siècle, le terme revêt une acceptation alimentaire pour désigner un "aliment reconstituant". Au milieu du 17ème siècle, il désigne plus spécifiquement un "bouillon reconstituant fait de jus de viande concentré" puis à partir du milieu du 18ème siècle, le lieu qui en assure la vente. Le premier restaurant, tel qu'on l'entend aujourd'hui, a été ouvert à Paris vers 1765 par un cafetier nommé Boulanger qui fut le premier à proposer de la nourriture sur table individuelle, à toute heure du jour. Jusque-là, les auberges et les tavernes proposaient plutôt un plat sur table d'hôte, à heures fixes. Dans Paris, seuls les traiteurs étaient autorisés à vendre des sauces et ragoûts, lors de repas à heure fixe. Ces derniers intentèrent donc un procès à Boulanger, le perdirent et créèrent ainsi, malgré eux, un certain engouement pour son établissement parmi l'aristocratie. D'autres commerçants reprennent alors son idée. Servir aux personnes de santé fragile des bouillons qui "restaurent", à base de viande et de légumes. En 1782, Antoine Beauvilliers, cuisinier du Prince de Condé et officier de bouche du comte de Provence, ouvre à Paris, dans un cadre raffiné, la "Grande Taverne de Londres", le premier véritable grand restaurant, qui restera pendant plus de 20 ans sans rival. La révolution française accélère la croissance du phénomène. La fuite des nobles laisse des cuisiniers sans emploi et de nombreux provinciaux arrivent à Paris, sans famille pour les nourrir. Dès lors, des cuisiniers deviennent restaurateurs et l'on compte à Paris, dès 1789, une centaine de restaurants regroupés autour du Palais-royal. 30 ans plus tard, on en dénombre 3000. Aux États-Unis, le premier restaurant ouvre en 1794, à Boston. Il propose un service "à la française", tel qu'on le conçoit autrefois. Les plats sont posés à table et les convives se servent eux-mêmes. Une méthode qui rend la facturation difficile pour les restaurateurs. Vers 1810, le prince russe Kurakin introduit en France le service "à la russe", où le convive reçoit un repas dressé sur une assiette. Bonne soirée
  • 3953 98 2 days ago

Advertisements

  • 2090 2 23 hours ago

Advertisements

Latest Instagram Posts

Advertisements

Advertisements

Advertisements

  • A través de un contenedor de vidrio 😜

Calle Askao Bilbao Basque Country
  • A través de un contenedor de vidrio 😜 Calle Askao Bilbao Basque Country
  • 73 11 2 hours ago
  • Autumn 🍁🍂....
  • Autumn 🍁🍂....
  • 88 5 2 hours ago
  • Mariaberget, an old part of Stockholm.
  • Mariaberget, an old part of Stockholm.
  • 121 5 2 hours ago
  • Il fut un temps où il ne faisait pas bon conserver chez soi quelques brins de millepertuis ou un pot de pommade. Où posseder un chat requérait une ...
  • Il fut un temps où il ne faisait pas bon conserver chez soi quelques brins de millepertuis ou un pot de pommade. Où posseder un chat requérait une bonne dose de témérité. Où se trouver dehors au milieu de la nuit pouvait faire basculer une vie. C'était un temps obscur et sulfureux, où le mal n'était pas du côté qu'on croyait. Au crépuscule du Moyen-Âge, à l'aube de la Renaissance, l'Alsace d'alors n'est qu'un maillage serré de duchés et de principautés, de seigneuries et de comtés entremêlés, dépendant pour la plupart du Saint Empire romain germanique. À Bergheim comme à Molsheim, à Sélestat ou à Colmar, à Saverne et à Strasbourg, dans les bourgs Protestants comme dans les cités Catholiques, des centaines de femmes, quelques dizaines d'hommes et même d'enfants mourront sur le bûcher, accusés d'avoir pactisé avec le démon. Comme l'Allemagne, la Suisse, la Franche-Comté ou la Scandinavie, l'Alsace a connu 100 ans de folle chasse aux sorcières, avant d'enfouir au plus profond de sa mémoire le souvenir honteux des suppliciés. Après avoir combattu le Catharisme, lors de la croisade contre les albigeois, l'inquisition doit s'attaquer à la sorcellerie. En 1326, le pape Jean XXII lui donne pour mission de l'éradiquer dans toute l'Europe où elle s'est répandue. Cette campagne et les persécutions qui s'en suivirent, essentiellement tournées vers les femmes, se poursuivront avec des hauts et des bas jusqu'à la fin du 18ème siècle, avec un pic plus important entre 1580 et 1630, faisant au total un nombre considérable de victimes. On estime le nombre de procès à 100 000 et le nombre d'exécutions à 50 000. La dernière sorcière à être condamnée fut Anna Goldin en 1782, dans le canton Protestant de Glaris en Suisse. Les calamités s'abbatant sur les populations, une épidémie, une mauvaise récolte, une mort inexpliquée étaient envisagés comme une intervention extérieure, le résultat de l'action du Diable. L'inquisition considérait que les femmes, à cause de leur faiblesse et de l'infériorité de leur intelligence, seraient par nature prédisposées à céder aux tentations du Diable. Dans ce contexte d'obscurantisme ambiant, l'Alsace ne fut pas épargnée..😈 Bonne soirée
  • 1300 64 4 hours ago
  • Plaza Nueva.. Bilbao Basque Country
  • Plaza Nueva.. Bilbao Basque Country
  • 50 3 4 hours ago
  • 98 1 5 hours ago
  • Protagonista hoy : el río Onyar. Nunca antes lo ví con tanta agua. 😱😱☔🌧☔🌧. Girona. Catalunya. Buenas tardes. Bona tarda. Good afternoon amig@s ...
  • Protagonista hoy : el río Onyar. Nunca antes lo ví con tanta agua. 😱😱☔🌧☔🌧. Girona. Catalunya. Buenas tardes. Bona tarda. Good afternoon [email protected] 🌉⚘🌺💐❤😚😚
  • 206 28 5 hours ago
  • Shot of Ribeira do Porto from Vila Nova de Gaia 😎
.
.
.
The city of Oporto, built along the hillsides overlooking the mouth of the Douro river, is...
  • Shot of Ribeira do Porto from Vila Nova de Gaia 😎 . . . The city of Oporto, built along the hillsides overlooking the mouth of the Douro river, is an outstanding urban landscape with a 2,000-year history. Its continuous growth, linked to the sea (the Romans gave it the name Portus, or port), can be seen in the many and varied monuments, from the cathedral with its Romanesque choir, to the neoclassical Stock Exchange and the typically Portuguese Manueline-style Church of Santa Clara.
  • 66 2 5 hours ago
  • ☃️❄🍁🍃🍂
  • ☃️❄🍁🍃🍂
  • 279 7 8 hours ago
  • Beautiful palace in Genova. So many historic buildings which you easily stumble upon just walking around the city. The interior is gorgeous, with a...
  • Beautiful palace in Genova. So many historic buildings which you easily stumble upon just walking around the city. The interior is gorgeous, with all the details so well preserved.
  • 127 4 8 hours ago